Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce que nous voulons !

Pour un Programme Populaire et Partagé !

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/preview/bandeau_ppp_site_0.png

PCF-TV

Web-TV du PCF

Place au Peuple 2012
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 15:28

Le 3 décembre, le Front de Gauche organisait un rassemblement - meeting public, place de la Bourse à Paris, contre la politique d'austérité du gouvernement.

Plusieurs centaines de personnes, et comme intervenant, notamment Christian Favier, Sénateur et Président du Conseil Général du Val de Marne et Patrick le Hyarick, député européen d'Ile de France.

Retour en image :

2011-12-03 15.11.26 11-12-03-Rassemblement-Austerite

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 21:07

http://www.cg94.fr/files/imagecache/body/1103/Manifestation_Henri-Mondor_Paris_2011-03-10.jpgAprès un an de lutte acharnée, la Coordination pour la défense du service de la chirurgie cardiaque de Mondor, regroupant professionnels et leur intersyndicale, CFDT-CGT-SUD Santé, usagers avec plus de 100 000 pétitionnaires, élu-es parmi lesquels le Président du Conseil Général, sénateur du Val-de-Marne, Christian Favier vient de remporter une belle victoire ! 

Les communistes du Val-de-Marne fortement impliqués dans ce mouvement se félicitent de la décision du Ministre de la santé, Xavier Bertrand,  de  maintenir la chirurgie cardiaque à Mondor, et au-delà de reconnaître le potentiel de cet établissement important pour le sud-est francilien. 

Cette décision est un encouragement pour toutes celles et tous ceux qui luttent contre la stratégie suicidaire de la remise en cause des services publics de santé et pour la défense d'une santé multipolaire dans le grand Paris.  

C'est un désaveu de la conception de la démocratie sanitaire portée par Claude Evin et Mireille Faugère.

Les communistes, heureux de cette victoire rendue possible du fait du large rassemblement qui s'est organisé à cette occasion continueront à défendre l'offre de soin et la santé publique dans le département comme au niveau régional.

La campagne de la présidentielle et des législatives sera l'occasion de mettre ces questions au cœur des priorités  dans notre combat pour chasser Sarkozy et sa politique de privatisation de la santé. 

Rassemblé-es, usagers, professionnel-les, militant-es politiques, syndicaux, associatifs, nous pouvons mettre fin à la loi HPST et aux ARS qui marchandisent la santé.  

C’est dans cet esprit que les communistes du Val-de-Marne continueront à lutter pour que la santé soit un droit pour tous et partout.

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 17:17

LaurenceCohenLa droite n'est désormais plus majoritaire au Sénat, c'est une très bonne nouvelle pour le peuple.

En Val-de-Marne, notre détermination à construire, une liste de rassemblement de la gauche et des écologistes, respectant les sensibilités de chacun, a constitué une dynamique permettant d'obtenir un siège supplémentaire à gauche.

C'est une défaite pour Nicolas Sarkozy et le gouvernement qui méprisent depuis des années, les populations et les territoires.

Nous avons fait la démonstration, une fois de plus, qu'ensemble, sans gommer nos différences, nous pouvions faire reculer la droite.

C'est un point d'appui incontestable, pour les populations du Val-du-Marne, qui devra trouver des prolongements dès 2012 et au-delà.

Elu-es communistes, du Front de Gauche, nous ferons en sorte, dans l'esprit du travail d'Odette Terrade et de Jean-François Voguet, d'amplifier dans l'hémicycle la voix de celles et ceux qui luttent pour la défense de l'emploi, de l'école, du logement, de la santé, en relayant notamment la mobilisation en faveur du maintien du service de cardiologie d'Henri Mondor, ou encore qui défendent l'égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Nous ferons en sorte de faire abroger la loi sur les collectivités territoriales qui veut écraser les communes, les départements, affaiblir la démocratie et détruire toute forme de solidarité.

Nous aurons à coeur d'empêcher Nicolas Sarkozy et son gouvernement de poursuivre son train de réformes plus dangereuses les unes que les autres.

Dans cet esprit, dès les prochaines semaines, nous serons actifs pour obtenir un projet de loi de financement de la sécurité sociale et un budget de la nation, qui soient de nature à répondre aux besoins humains.

Nous tenons donc une nouvelle fois, à remercier tous les grand-es électrices et électeurs qui nous ont accordé leur confiance et les assurons de notre soutien dans le combat pour le mieux-être des Val-de-Marnais-es.

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 19:27

La liste de rassemblent de la gauche en Val-de-Marne a fait élire 4 sénateurs sur 6, dont 2 communistes. Sont élus :

  • Christian Favier, PCF,
  • Laurence Cohen, PCF,
  • Luc Cavournas, PS,
  • Esther Benbassa, Vert - EE,
  • Christian Cambon, UMP,
  • Catherine Procaccia, UMP

En Val-de-Marne, le résultat des élections sénatoriales confirme la progression de la gauche et le désaveu de la politique de Nicolas Sarkozy dans notre département.

Partager cet article

Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 11:32

http://www.cg94.fr/files/imagecache/body/1103/Manifestation_Henri-Mondor_Paris_2011-03-10.jpgLes communistes d’Ile-de-France et tout particulièrement ceux du Val-de-Marne, leurs élu-es mobilisés dans la défense du service de chirurgie cardiaque dès les premières heures, apprécient avec satisfaction l’annonce faite par le Ministre de la santé, Xavier Bertrand. La s suspension des mesures prises par l’ARS et l’AP-HP à l’encontre du CHU H.Mondor avec toutes les conséquences que nous n’avons cessé de dénoncer sur le Groupe hospitalier et l’activité de l’Université est un premier pas.

A travers ce projet gouvernemental, c’était tout à la fois le soin de proximité, la formation d’excellence et la recherche de haut niveau qui étaient menacés, fragilisant par la même un des Hôpitaux qui fait la renommée de notre service public de santé. Ce premier recul imposé au Gouvernement Sarkozy et le désaveu infligé au Directeur général de l’ARS, l’ancien ministre socialiste Claude Evin, est le résultat du formidable rassemblement impulsé par la Coordination regroupant professionnels-usagers et élu-es, et dans laquelle le Département et son Président Christian Favier ont joué un rôle important. Nous y voyons le succès de l’obstination politique de plus de 40 000 Val-de-marnais-es, de l’Intersyndicale, des forces politiques et associatives du département à imposer une autre conception de la démocratie sanitaire que celle préconisée par Loi HPST, légitimant notre volonté de faire des Assises Régionales de la Santé, un contre-pouvoir aux ARS.

C’est encore la concrétisation, après les avancées obtenues par Orbival, que l’aménagement d’un « Grand Paris » passe par le respect de sa composante extra-muros. La réunion, de ce jeudi à l’AP-HP, a bien mis en valeur que « suspension ne veut pas dire retrait », ceci d’autant que la Direction générale a confirmé le train important de restructurations que celle-ci veut imposer aux hôpitaux publics pour le seul profit du privé. C’est pourquoi les communistes resteront mobilisés et donc vigilants, au sein de la Coordination, pour obtenir la table ronde souhaitée avec l’ARS et l’AP-HP, ainsi que la dotation de moyens réels comme celui du poste de PU-PH nécessaire au maintien du service de chirurgie cardiaque. Nous serons attentifs au développement de l’enquête qui sera diligentée par l’IGAS à la demande du Ministre.

Ce premier succès doit en appeler d’autres à l’AP-HP comme pour tous les hôpitaux menacés par la politique du Gouvernement en Ile-de-France. Ensemble nous pouvons imposer une santé au service des populations pour répondre à leurs besoins et non à ceux du capital et à leurs actionnaires

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 12:54

http://cg94.fr/files/elus/14956.jpgAlors que l’accord qui se profile en Val-de-Marne entre Europe Ecologie et Les Verts et le Parti Socialiste pour des candidatures communes aux prochaines cantonales suscite déjà de multiples réactions d’indignation, de désapprobation et de colère contre la division de la gauche qu’il instaure, mais aussi de satisfaction à droite..., la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-les Verts, Cécile Duflot vient de sortir de sa réserve par des propos choquants et totalement hors du temps, rapportés dans les pages Val-de-Marne du « Parisien » de ce matin.

Déclarer que « le Yalta politique est fini dans le Val-de-Marne entre le PS et le PC » témoigne d’une vision très courte et erronée sur les efforts menés jusqu’à présent par les forces de gauche dans notre département. C’est réduire de manière méprisante les relations du PC et du PS et le travail de leurs élu(e)s à des rapports de circonstances et contre nature, en les comparant à ceux qui ont prévalu entre « les pays occidentaux » et « le bloc soviétique » au moment et après les accords de Yalta au sortir de la guerre !!

Cette allusion est choquante et totalement hors des réalités d’émulation et de respect mutuel de réflexion, de travail collectif et d’équipe, qui a prévalu depuis des années et avec la décentralisation au service des Val-de-Marnais autour de Michel Germa puis de Christian Favier.

Sur sa lancée, Cécile Duflot voit aussi un «Yalta entre la gauche et la droite en Val de Marne» auquel il faudrait aussi mettre un terme. Où sont de tels accords, expresses ou tacites ?

En Val-de-Marne comme dans tout le pays, ce sont les idées et les choix politiques des uns et des autres qui se partagent ou s’affrontent avec plus ou moins de réussite pour les réponses d’intérêt général. Dans notre département, c’est avec la population que nous avons élaboré un projet départemental dans le cadre d’« Imagine le Val-de-Marne ». C’est avec elle que nous disons : « Le Val-de-Marne, on y tient ». C’est aussi dans les luttes contre les injustices en tout genre,

c’est-à-dire contre les politiques libérales de la droite au gouvernement et contre ses relais locaux que nous agissons au quotidien. C’est en suivant le cap du progrès politique et social, avec les gens, que nous sommes décidés à continuer à agir. Non en en participant à des petits accords de partage de pouvoir contre nature, comme l’insinue Cécile Duflot qui s’intéresse plus à ce genre de pratiques - bien loin des enjeux écologiques -

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 21:48

http://www.valdemarne.pcf.fr/local/cache-vignettes/L180xH180/arton806-04ff4.jpgJe viens d’apprendre avec étonnement et regret que la fédération du Val-de-Marne du parti socialiste avait décidé hier soir de s’orienter vers un accord électoral avec Europe Ecologie les Verts en vue des élections cantonales de mars prochain pour présenter des candidatures communes contre des Conseillers généraux communistes sortants.

Cet accord ne vise ni à porter un projet alternatif ni à s’attaquer à la droite. Il ne rassemble pas la gauche, il la divise.

Cette situation est d’autant plus paradoxale que je me suis toujours attaché à respecter l’apport original de chacune des composantes de la gauche dans la gestion de ce département. Le dialogue et le travail collectif sont nos règles de conduite.

Au moment où Sarkozy et la droite accentuent leurs réformes anti-sociales, au moment où la crise frappe durement les populations, au moment où certains remettent en cause les conquêtes sociales, je pense tout particulièrement aux 35 heures, le choix effectué par la fédération du parti socialiste et par Europe Ecologie les Verts est lourd de sens et incompréhensible pour celles et ceux qui ont la gauche chevillée au corps.

C’est un mauvais coup porté aux Val-de-Marnais.

Depuis plusieurs semaines, avec mes amis communistes, nous n’avons pas ménagé nos efforts pour aboutir à un accord rassemblant l’ensemble de la gauche pour les élections cantonales. Nous avons ainsi accepté l’élaboration d’une liste commune aux élections sénatoriales, proposé un large rassemblement des forces de gauche et écologiste dans les cantons aujourd’hui détenus par la droite, y compris en proposant à Europe Ecologie les Verts des candidatures uniques dans deux cantons de droite gagnables –Vincennes Est et Chennevières. Les communistes du Val-de-Marne ont proposé de soutenir la candidature du Conseiller général socialiste sortant, en grande difficulté dans le canton de Villeneuve-Saint-Georges centre. J’ai, pour ma part, proposé également d’accroitre la représentation des élus socialistes au sein de l’exécutif départemental au delà de leur représentativité réelle.

Je suis étonné que dans tous les échanges que nous avons eus depuis des semaines, certains aient semblé plus intéressés par les places et les stratégies politiciennes que par les enjeux politiques et les projets utiles à la vie de nos concitoyens.

Ce n’est pas ma conception de l’action publique.

Je constate donc avec regret que la direction départementale du parti socialiste préfère choisir l’aventure avec une force politique qui prône la disparition des départements plutôt que la poursuite loyale d’une gestion solidaire et partagée de notre collectivité départementale.

Pour ma part je reste persuadé que plus que jamais l’heure est au rassemblement de la gauche pour résister et répliquer aux politiques de régression sociale menées par la droite et continuer à construire un Val-de-Marne solidaire et tourné vers l’avenir.

Avec tous les élus qui -au sein de la majorité de gauche du Val-de-Marne –incarnent la volonté d’agir concrètement et efficacement pour réduire les inégalités et les injustices et continuer d’innover au service de tous, j’entends poursuivre l’action que nous menons au service du Val-de-Marne et de sa population.

J’appelle donc les val-de-marnaises et les val-de-marnais qui sont attachés aux valeurs et aux actions portées par la majorité de gauche que j’anime au sein du Conseil général du Val-de-Marne à se rassembler autour des élus et des candidats présentés par le front de gauche.

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 19:59

LaurenceCohenOn parle ici ou là de difficultés à trouver un accord à gauche concernant les cantonales.


Pourtant, face à la politique du gouvernement sarkozyste qui remet en cause tous les acquis sociaux, qui piétine la démocratie et distille un climat d’insécurité sociale, l’heure n’est-elle pas, dans ce département, à faire reculer les inégalités, les injustices amplifiées par les élu-es de la majorité présidentielle ?


Tel était le défi à relever le mercredi 22 décembre lors de la deuxième rencontre des forces de gauche départementales : Europe Ecologie / Les Verts, Gauche citoyenne, MRC, PCF, PG, PRG et PS.


Deux propositions constructives et rassembleuses ont été mises en débat :
 * que la gauche se rassemble à Chennevières et Vincennes avec une candidature unique Europe Ecologie / Les Verts, pour gagner deux cantons détenus jusqu’alors par la droite.
 * qu’au second tour, le désistement républicain s’applique partout en faveur du candidat de gauche arrivé en tête.


La délégation représentant Europe Ecologie / Les Verts a refusé ces propositions les jugeant insuffisantes et a continué à exiger de remplacer un sortant socialiste et un sortant communiste par deux candidats Europe Ecologie / Les Verts. Cette façon de faire, politicienne et injuste, bafoue le droit des électrices et des électeurs de choisir leurs élu-es.


Il est difficile de comprendre qu’Europe Ecologie / Les Verts favorisent le maintien d’un candidat de gauche au second tour face à un autre candidat de gauche, ce qui ne s’est jamais produit en Val-de-Marne. Ce cas de figure équivaudrait à permettre à la droite et à l’extrême droite de choisir entre les candidats de gauche.


Il est difficile de comprendre les motivations qui conduisent à créer un tel climat au sein de la gauche et entre la gauche et Europe Ecologie / Les Verts. D’autant que jusqu’à présent aucun désaccord n’a été exprimé quant aux orientations politiques menées par la majorité de gauche dirigée par Christian Favier.


Les efforts de chaque force de gauche pour parvenir à un accord sont d’autant plus importants que, lors du débat sur la réforme des collectivités territoriales, chacun-e a en mémoire le positionnement ambigu d’Europe Ecologie / Les Verts sur la disparition des départements !


Dans ces rencontres, les communistes du Val-de-Marne mettent en adéquation leurs paroles et leurs actes, ils sont résolument opposés à toute politique qui aggrave la vie des populations. Ils sont pour des choix solidaires et de justice sociale. Ils défendent une politique résolument à gauche portée par un Front de Gauche, large, populaire. Ils sont pour le rassemblement afin de faire gagner les Val-de-Marnaises et les Valde-Marnais.


Je souhaite que les propositions concrètes du 22 décembre, qui s’ajoutent à celle d’une liste d’union aux sénatoriales, puissent ouvrir le chemin de l’espoir afin de permettre d’élargir et de renforcer la majorité de gauche départementale.
Pour ce qui nous concerne, nous continuerons à produire, jusqu’au bout, les efforts nécessaires pour y parvenir.

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 14:20

Pierre-Laurent.jpegDans le cadre de sa campagne nationale santé, le PCF organise, du 29 novembre au 5 décembre, une semaine pour la défense de l’Hôpital public.

A cette occasion, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF rencontrera les salariée-s et les usagers de l’hôpital Henri Mondor à Créteil (hall près de la cafétéria), le mercredi 1er décembre, de 16h à 17h.

Des échanges qui permettront de débattre de la déstructuration non seulement de l’hôpital public mais encore de l’ensemble de notre système de santé avec la mise en oeuvre de la loi « Hôpital, Patient, Santé, Territoire ».

Face aux Agences Régionales de la Santé dévolues à cette politique, le PCF souhaite contribuer, avec les principaux intéressés, à des réponses alternatives correspondant aux besoins réels des populations. Celles-ci s’inscriront dans la perspective d’Assises Régionales de la Santé en 2011, décidées, le 1er octobre dernier, par le Conseil régional d’Ile-de-France à la suite d’un appel de 50 personnalités.

Cette démarche, nous souhaitons l’inscrire dans le Val-de-Marne pour construire un programme populaire et partagé afin de créer les conditions d’une véritable alternative politique pour battre durablement la droite. Elle se déclinera par des rencontres thématiques, des initiatives de proximité au plus près des gens, des auditions de syndicalistes, de personnalités engagées dans la vie sociale.

L’ensemble sera fédéré par une caravane visible aux couleurs de cet événement.

Cette rencontre avec Pierre Laurent sera la première initiative publique de cette caravane val-de-marnaise.

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 14:13

LaurenceCohenLes élections cantonales se dérouleront les 20 et 27 mars prochains.

 Dans un contexte de crise du système capitaliste, le gouvernement français poursuit sa politique antisociale : démolition de la retraite à 60 ans, attaque contre les collectivités locales, mise en place de budgets d’austérité dans tous les domaines de la vie publique.

 Mais les revendications populaires demeurent, la page des retraites est loin d’être tournée, des actions multiformes se poursuivent.

 Dans cette situation politique, ce scrutin constitue une échéance très importante.

La majorité de gauche et écologiste qui dirige le Val-de-Marne sous la présidence de Christian Favier peut aborder ce scrutin avec de grandes ambitions : Ambitions d’ouvrir un espoir à gauche en s’appuyant et en continuant à soutenir politiquement les mouvements sociaux. Ambitions pour poursuivre et développer les actions menées en Val-de-Marne au service de la solidarité, du respect des droits sociaux, de la lutte contre toutes les injustices… Ambitions pour encore mieux faciliter la vie quotidienne de toutes les Val-de-Marnaises et de tous les Val-de-Marnais, à l’image du remboursement de la carte Imagin’R pour la jeunesse, de la carte améthyste pour les aîné-es non imposables, à l’image également des initiatives concrètes en faveur du logement social, de l’emploi, de l’éducation, du cadre de vie, de la vie associative… Ambitions pour un département toujours plus porteur des valeurs de l’écologie et du développement durable, actif contre le réchauffement climatique, pour la défense des ressources naturelles, pour un service public de l’eau et de l’assainissement. Ambitions pour faire progresser nos projets afin de défendre et développer les services publics locaux, d’améliorer les transports collectifs et d’obtenir les financements nécessaires au métro ORBIVAL, de renforcer le bouclier social et écologique… Ambitions enfin pour élargir l’actuelle majorité de gauche et écologiste du Val-de-Marne.

 Concrétiser ces ambitions suppose donc de faire reculer la droite partout et de l’empêcher de faire main basse sur le Val-de-Marne.

 Le Parti Communiste Français, au sein du Front de gauche, avec ses partenaires du Parti de gauche et de la Gauche unitaire, construit ses candidatures dans les 25 cantons renouvelables en 2011 avec la volonté de relever les défis sociaux, démocratiques et d’avenir.

 Comme la majorité de nos concitoyennes et de nos concitoyens, nous ne nous résignons pas à accepter la réforme des retraites. Nous n’acceptons pas non plus la réforme des collectivités territoriales, avec un étranglement financier des communes, des départements et des régions, qui porte gravement atteinte aux services publics et à la démocratie de proximité. Le soutien massif des Val- de- Marnaises et des Val-de-Marnais à la campagne « le Val-de-Marne, j’y  tiens ! » marque leur attachement à ce département et aux valeurs humaines et progressistes portées par sa majorité de gauche.

 Nous estimons que le Val-de-Marne, sous la Présidence de Christian Favier, doit continuer à représenter un point d’appui utile pour les luttes et pour faciliter la vie quotidienne de ses habitantes et de ses habitants.

 Pour toutes ces raisons, et parce ce que nous pensons que ce qui rassemble toutes les forces de gauche est plus important que ce qui les différencie, nous appelons l’ensemble des forces de gauche et écologistes à aborder le scrutin cantonal de mars prochain avec volonté d’union et de rassemblement.

 Dans les 16 cantons de gauche renouvelables, nous apprenons qu'Europe Ecologie/ Les Verts proposent au Parti Socialiste de présenter des candidatures uniques contre un autre candidat de gauche. S'allier contre un partenaire de gauche, c'est dangereux pour l'unité de la gauche, cela ne peut que favoriser la droite et creuser l'abstention.

 L'heure est à conforter la politique de la majorité de gauche mise en oeuvre par Christian Favier en adoptant un comportement loyal au premier tour, où chacun se présentera avec ses propositions sous ses propres couleurs.

 Dans ces 16 cantons, nous demandons également à toutes les forces de gauche et écologistes d'adopter le même engagement que celui du Parti Communiste Français : désistement au second tour en faveur du candidat ou de la candidate qui sera le (ou la) mieux placé(e) à l’issue du premier tour. Toute autre attitude serait lourde de dangers en ouvrant un espace à la droite ou en la rendant arbitre d’un duel à gauche.

 Dans les 9 cantons détenus par la droite, le PCF renouvelle sa proposition à tous ses partenaires de gauche et écologistes de construire, de manière unitaire, des candidatures uniques. Ensemble, nous pouvons gagner à Charenton-le-Pont, Chennevières-sur-Marne, Maisons-Alfort nord, Le Perreux-sur-Marne, Maisons-Alfort sud, Nogent-sur-Marne, Saint - Maur-des-Fossés centre, Saint-Maur-des-Fossés ouest et Vincennes est.

 Nous appelons enfin nos concitoyennes, nos concitoyens et notamment la jeunesse à s’inscrire massivement sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010 pour pouvoir voter en mars 2011.

 Au moment où la colère contre la droite et ses politiques antisociales gronde si fortement, où nos concitoyennes et concitoyens portent un nouvel espoir à gauche, les communistes expriment ainsi leur totale disponibilité pour le rassemblement, l’Union au service du Val de - Marne, de ses habitantes et de ses habitants.

Partager cet article

Repost0

Agenda

Twitter

Blog des élus communistes

Adhesion

adhesion