Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce que nous voulons !

Pour un Programme Populaire et Partagé !

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/preview/bandeau_ppp_site_0.png

PCF-TV

Web-TV du PCF

Place au Peuple 2012
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 10:18

 

L’Europe vit une crise alarmante.


Nous avons besoin d’une Europe qui s’engage pour de nouveaux droits sociaux et démocratiques, unie et forte par la souveraineté des peuples, qui cesse de se soumettre aux marchés financiers.


Le Pacte budgétaire européen doit être soumis à ratification début octobre. L’avenir de la France et de l’Europe sont en jeu. Le gouvernement a décidé de faire ratifier ce traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) par le parlement, sans le soumettre au peuple par référendum.


Pourtant, l’adoption du TSCG dessaisirait les parlementaires français du mandat qui leur a été confié par les électrices et les électeurs en érigeant l’austérité comme seule politique possible. De nouvelles contraintes budgétaires et des mécanismes automatiques de sanctions entraveraient l’action politique de la représentation nationale et la prise en compte des attentes de changements.


Ce pacte budgétaire ne présente aucune différence avec le traité signé par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Dicté par les institutions financières, il encouragerait toutes les politiques conduisant à la fois à la régression sociale, à l’aggravation de la crise écologique, au déni démocratique et à la récession économique en Europe comme en France.


A gauche, au Parlement, dans le monde syndical et dans la diversité du mouvement social, des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent contre la ratification de ce pacte budgétaire et pour exprimer la nécessité de consulter le peuple.


Dans la diversité de nos opinions ou appartenances, nous estimons nécessaire que, dès lors qu’il est ainsi porté atteinte à la souveraineté populaire, il soit demandé au peuple souverain  de trancher par le vote comme le prévoit notre Constitution sur un enjeu d’une telle importance. Nous nous sommes rassemblés dans cet appel pour exiger la tenue d’un référendum sur le TSCG. La mobilisation la plus large et la plus unitaire va être décisive. C’est pourquoi nous vous invitons à rejoindre cet appel et à construire ensemble une grande manifestation unitaire contre ce traité qui aura lieu le dimanche 30 septembre à Paris.


Nous entendons rendre la parole au peuple et inscrire notre action dans la durée afin de créer les conditions en France et en Europe pour combattre les politiques d’austérité et construire une autre Europe. Les peuples d’Europe sont aujourd’hui les seuls garants de l’intérêt général.

 

 

 

Aussi, afin d’élargir cet appel, celui-ci sera rendu public le mardi 25 septembre, à 11h30, devant le siège central de la Société Générale, à Fontenay sous Bois (12 rue Mare à Guillaume).


La liste des signataires sera rendue publique à cette occasion. 

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 20:53

Le monde se réveille sur une effroyable nouvelle : Troy Davis a été exécuté cette nuit, après 5 heures d'attente. Nos premières pensées vont à sa famille, à sa sœur, ses proches et aux milliers de militants qui ont soutenu Troy pendant ses vingt années de calvaire passées dans les couloirs de la mort. Alors que son procès a manifestement été bâclé, marqué par de faux témoignages, taches noires indélébiles, comment, un grand pays civilisé comme les États-Unis, a-t-il pu permettre l'assassinat de Troy Davis ? Mumia Abu-Jamal, Hank Skinner… et plusieurs milliers de détenus sont actuellement dans les couloirs de la mort aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Le PCF appelle à combattre cette barbarie légale. Le cœur de Troy s’est arrêté de battre, mais son combat pour l’abolition du châtiment cruel est plus que jamais d’actualité. Aujourd'hui, les droits de l'Homme sont en deuil. L'abolition de la peine de mort est une exigence universelle et le 22 septembre sera désormais marqué d'une pierre noire.

Partager cet article

Repost0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 10:43

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/image/afgh.jpgL’Elysée vient d’annoncer « un retrait progressif » de ses renforts envoyés en Afghanistan. Ce qui est nécessaire et urgent, c'est un retrait complet - et non partiel - des troupes françaises et de l'OTAN du territoire afghan.
La guerre engagée dans ce pays n'apporte aucune solution durable à la reconstruction du pays dans toutes ses dimensions. Elle contribue gravement à l'insécurité et à l'instabilité internationale. Avec 62 soldats tués et des otages toujours détenus, notre pays paie un lourd, dramatique et inutile tribut à cette politique de force.

Dix ans après l'attaque terroriste du 11 septembre 2001, la logique de puissance - aux coûts exorbitants - de Georges Bush, même plus subtilement mise en œuvre par Obama, est en échec. Cet échec est aussi celui de Nicolas Sarkozy qui a choisi un atlantisme très pro-américain comme axe essentiel de la politique française. Les retraits annoncés d'Afghanistan en sont une reconnaissance. C'est une confirmation pour la France de la nécessité urgente d'un changement profond de politique étrangère et de défense.

Notre pays doit agir pour la résolution politique des conflits. Il doit contribuer - en respectant les principes et le cadre multilatéral de l'ONU - à la sécurité internationale par la prévention, le développement, la coopération, le désarmement. La France doit et peut jouer un tout autre rôle dans le monde et spécifiquement au Moyen-Orient.

Partager cet article

Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 22:50

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/fullscreen/11.jpg

Les citoyens espagnols appelés aux urnes ce week-end pour les élections locales viennent d'exprimer un fort rejet de la politique du parti socialiste (PSOE) au pouvoir. Bipartisme oblige, c'est le parti ultralibéral (PP) qui sort vainqueur de cette élection. La gauche de transformation progresse avec Izquierda Unida (IU).

Ces résultats confirment ce que l'on observe en Europe depuis la crise : les gouvernements qui appliquent les plans d'austérité exigés par l'Union européenne pour « rassurer les marchés financiers » sont sanctionnés par le peuple. La stratégie du moindre mal ne mène à rien.

Ce rejet s'exprime également en Espagne, depuis le 15 mai, par le mouvement des « indignés » qui s'élargit de jour en jour. Dénonçant le chômage et la précarité ainsi que les alternances qui ne changent pas leur vie, ils revendiquent une utilisation de l'argent au service du peuple et une réelle démocratie. Ce mouvement est un formidable espoir qui porte l'exigence d'une alternative politique.

Le Parti de la gauche européenne soutient le mouvement des jeunes espagnols et la journée d'information et d'action annoncée par la Confédération européenne des syndicats le 21 juin prochain. Il appelle à la convergence des luttes en Europe contre les politiques d'austérité et le « Pacte euro + » qui vise à organiser la précarité et dépossède encore un peu plus les peuples de leur souveraineté économique et budgétaire.

Le peuple espagnol a besoin d'une Europe sociale et solidaire !

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF et Président du Parti de la gauche européenne

Partager cet article

Repost0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 21:35

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/picture/syrie_2.jpg1000 tués, des milliers et des milliers de détenus et de disparus, des massacres et des tortures... la répression des autorités syriennes contre les manifestants de Damas, Deraa, Homs, Banyas ou Alep atteint un consternant niveau de violence, de terreur et de cynisme.

Pour exiger du régime de Damas l'arrêt immédiat de cette répression criminelle; Pour exprimer la solidarité avec le peuple de Syrie, avec les démocrates et les progressistes de ce pays qui manifestent avec courage face aux chars, à l'armée et aux milices de Bachar Al Assad; Pour soutenir toutes celles et ceux qui agissent dans ce pays pour un État de droit, pour la démocratie et la justice sociale; Et parce que le «printemps arabe», l'exigence de libertés et le respect des droits humains ne peuvent pas avoir d'exceptions...

Le PCF appelle à un rassemblement de solidarité, vendredi 20 mai à 18 h 30, près de l'Ambassade de Syrie - Métro Saint-François Xavier.

Parti communiste français, Mouvement Jeunes Communistes de France

Partager cet article

Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 16:58

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/fullimage/pacte_web.pngTout a commencé le 24 mars 2011 lors du conseil européen. A l'origine, ce dernier devait porter sur les questions d'énergie et d'innovation. Vraisemblablement, ce n'était pas du goût d'Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy. En effet, le couple franco-allemand a profité de ce sommet pour soumettre son projet de pacte de compétitivité.

 

Nous sommes dans un contexte de crise financière majeure. La crise politique au Portugal affole les dirigeants européens. Ils craignent une nouvelle déstabilisation économique de la zone euro. Dans ce cadre, le pacte pour l'euro est jugé « crédible » et « cohérent ». Il a d'ailleurs mis d'accord les dirigeants de la zone euro. Il vise officiellement à une plus grande convergence des politiques nationales en matière fiscale et budgétaire face aux marchés financiers. Les pays membres « volontaires » sont ainsi sommés de réformer leur économie pour plus compétitivité.

 

En réalité, ce projet est porteur de mesures d'austérités drastiques et profondément antisociales. Dans les domaines de compétitivité, d'emploi, de retraite ou encore discipline budgétaire la rigueur se retrouve sur le dos des contribuables.

Il s'agit dans ce dossier de faire un état des lieux sur la situation et d'ouvrir des pistes de réflexion, des alternatives, pour la construction d'une autre Europe

Partager cet article

Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 22:28

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/picture/1298557856gbagbo1.jpgLe soutien des forces françaises à l'arrestation, ce jour, de Laurent Gbagbo par les Forces républicaines de Côte d'Ivoire donne tout lieu de s'inquiéter des traces que laissera, dans le pays et sur le continent, le choix fait par la France de la confrontation militaire. L'action politique et diplomatique multilatérale était et reste la seule à même d'ouvrir la voie de la réconciliation et de la reconstruction de l'unité nationale ivoirienne. Les armes ont parlé et des crimes ont été commis des deux côtés. La stratégie guerrière laisse entiers les enjeux d'une paix durable, de la démocratie en Côte d'Ivoire et la souveraineté du peuple ivoirien. Le Parti communiste français, soucieux de l'intérêt et de la sécurité du peuple ivoirien, exprime sa vive préoccupation et exige du gouvernement français qu'il n'entreprenne rien qui puisse faire obstacle à un rétablissement de la paix et de l'Etat de droit en Côte d'Ivoire.

Partager cet article

Repost0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 12:53

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/picture/sirye.jpgLe Parti communiste français condamne avec force la répression criminelle exercée par les autorités syriennes contre les habitants de plusieurs villes, notamment la ville de Deraa où un véritable massacre a été commis par les forces de sécurité qui ont tiré à balles réelles sur la foule.

En Syrie, les manifestants exigent le respect des libertés, la fin de l'état d'urgence, la démocratie, la justice sociale, la chute d'un régime de dictature policière sclérosé et violent... Le PCF est solidaire de toutes les forces qui agissent dans cette voie en Syrie comme ailleurs dans un monde arabe bouleversé par des mouvements populaires et des luttes sociales qui changent la donne politique.

Partager cet article

Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 12:31

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/picture/bahrain-forces-expel-protesters-clashes-kill-5-2011-03-16_l.jpgLe Parti Communiste Français exprime sa consternation et sa condamnation devant la violente répression du mouvement populaire au Bahrein par le régime du roi Hamad Ben Issa Al-Khalifa. Couvre-feu, loi martiale, interventions d'hélicoptères, tirs à balles réelles et proclamation de l'état d'urgence pour trois mois... tout a été fait pour écraser la révolte citoyenne, y compris avec l'aide de l'Arabie Saoudite et des Emirats arabes unis. Le «nettoyage» de la place de La Perle à Manama s'est faite au prix de nombreux morts et de dizaines de blessés.

Le PCF dénonce avec force l'ingérence militaire des pétromonarchies voisines pour mater un peuple qui revendique ses droits. A Paris, le Ministre des affaires étrangères, Alain Juppé a estimé de façon choquante que «rien n'interdit dans le droit international à un pays de faire appel à un autre pour l'aider» ce qui vaut approbation de cette répression multinationale, par ailleurs dangereuse pour la stabilité de la région.

Le PCF réaffirme son soutien au peuple du Bahrein et à toutes les forces de ce pays qui agissent contre toutes les formes de discrimination, pour un Etat de droit, pour la démocratie et la justice.

Partager cet article

Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 12:29

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/picture/benghazi3.jpgEn adoptant, sous pression de la France et de la Grande-Bretagne, une résolution qui autorise une intervention militaire aérienne et des frappes ciblées, le Conseil de Sécurité prend le risque d'un engrenage en s'inscrivant dans une logique de guerre aux conséquences hasardeuses.

Le Parti communiste français, qui n'a cessé d'exiger l'arrêt immédiat des opérations et de la répression militaires ayant déjà fait de nombreuses victimes civiles, réitère une  fois encore sa condamnation du régime de Kadhafi et son plein soutien aux forces qui agissent pour la démocratie en Libye, avec le Conseil National de Transition. De lourdes questions se posent aujourd'hui. Toutes les possibilités d'aide directe ou par les États arabes à la rébellion ont-elles vraiment été étudiées? Est-ce vraiment la protection du peuple libyen que cherchent les puissances occidentales? Des experts, des journalistes expliquent déjà qu'il faudra envoyer des forces spéciales au sol et que l'objectif est de faire tomber le régime de Kadhafi...

Le Parti communiste français, dans ces graves circonstances,  rappelle le désastre des guerres en Irak et en Afghanistan qui furent chaque fois déclenchées au nom de la protection des populations et de la démocratie. Il exprime son inquiétude profonde devant une telle situation. Il appelle à la plus grande vigilance. Il s'étonne enfin par ailleurs du silence complice qui entoure au même moment la répression du mouvement populaire au Barheïn.

Partager cet article

Repost0

Agenda

Twitter

Blog des élus communistes

Adhesion

adhesion